PV RS824 du 21/12/2017: Commune Mons et Mons Ladies. Catherine Gélinne. « La Diététique » 🗓 🗺

DSC_0337Catherine Gélinne, bien connue des montois pour son rôle de Cybèle dans le combat dit Lumeçon, est diététicienne nutritionniste de profession ; elle est professeure (maître assistant) à la haute école du Hainaut Condorcet de Tournai, a travaillé comme diététicienne clinicienne au CHU Ambroise Paré de Mons, et a officié comme diététicienne au conseil de prévention de la ville de Mons. Elle vient nous parler de sa passion pour son métier, et en particulier de l’importance de bien comprendre les tenants et aboutissants du comportement alimentaire dans le contexte de la nutrition.

D’abord, un constat : les calories n’ont pas de sens ; ce qui compte, c’est la manière de manger. Elle fait remarquer que typiquement, avant les fêtes, nous sommes bombardés de messages paradoxaux, parfois dans une même revue, nous invitant à bien manger et à faire régime.

Elle note que les troubles du comportement alimentaire sont de plus en plus courants. Les enfants sont conditionnés par l’image que leurs donnent leurs parents ; à titre d’exemple, beaucoup ont été conditionnés par la logique d’après- guerre et ses injonctions à ne rien gaspiller, et un contenu d’assiette « solide » après les années de disette de la guerre. Par ailleurs, depuis longtemps le marketing est monté au créneau et on constate une augmentation régulière des portions depuis la guerre. Et comme on le sait bien, la consommation des alcools et des sodas, et des sucres en général, est en constante augmentation.

Par ailleurs, la société est stigmatisante pour qui s’écarte de la norme acceptée.

DSC_0374Mais le problème n’est pas simple. Mme Gélinne le note, « manger est un acte complexe » – pour les hommes comme pour les femmes, même si les femmes y sont plus sensibles – ou plus sensibilisées socialement. Manger est un acte complexe parce qu’il est déterminé par des facteurs physiologiques comme la faim et les besoins en énergie, naturellement, mais également : psychologiques (p.ex. rapport aux parents), psychosociaux (représentations et croyances, p.ex. voir une femme mince ou une femme obèse manger un beignet à la foire entraîne un point de vue di érent), sociaux (impact de l’entourage) et environnementaux (culturels, locaux).

Le sentiment de satiété est important. Il y a plus de calories dans deux pommes que dans 3 petits beurres ou une mignonette de chocolat. La modulation de la prise alimentaire est un phénomène multifactoriel complexe. Qu’est-ce qu’un comportement alimentaire « normal » ?

L’in uence des sens est importante pour les choix alimentaires, et du capital mémoire : est-ce connu ? est-ce bon ? est-ce calorique ?… Mais ce n’est pas qu’un acte lié à l’apport en énergie, mais un acte éminemment psychologique.

Le poids d’équilibre, ou pondérostat, est le poids que l’on maintient en respectant sa faim. C’est une zone programmée génétiquement, mais qui varie au cours d’une vie. Il ne peut pas être mesuré : on peut faire son deuil de la notion de « poids rêvé » ou « idéal ». Cependant, plus on fait des régimes « frustrants », plus il est di cile de revenir à un poids « normal ».

Les régimes contraignants font maigrir à court terme, mais après on tend à se restabiliser sur un pondérostat plus élevé. Il est cependant possible de maigrir sans régime, en étant à l’écoute des besoins de son corps. Il vaut mieux accepter de céder à une envie, que de manger quelque chose d’hypocalorique qui ne nous satisfait pas et après quoi on mangera quand même ce qui nous faisait envie.

Mme Gélinne fait enfin le constat que 90 % des femmes se préoccupent de leur poids. Pour maigrir, elles font des plans sur la journée qui sont en complet décalage avec leurs besoins et envies alimentaires, et génèrent de la frustration. ça génère une prise de poids plus rapide : les aliments interdits deviennent psychologiquement attrayants, ce qui entraîne un retour rapide aux mauvaises habitudes. La lutte contre les signaux internes de la faim pousse le corps à stocker plus, donc à générer de la graisse. Ceci génère des cycles continuels d’amaigrissement/reprise de poids dont le bilan global est une hausse du poids sur le long terme.

Tout ça est compliqué par un désaveu de sa propre image et de ses modes
alimentaires qui ne sont pas en adéquation avec ce qui est perçu comme « la norme ». D’où perte de l’estime de soi, insatisfaction face à la vie : il y a le poids des mots, des regards, des gestes… Il est important de s’accepter si on veut pouvoir obtenir son poids idéal – qui n’est pas nécessairement celui que la société veut nous imposer…

Mme Gélinne conclut ainsi. Après quelques questions, elle est remerciée par le président de Mons, qui lui offre un ballotin de Léonidas.

pv_reunion
Congress Hotel - Mons Carte

Une pensée sur “PV RS824 du 21/12/2017: Commune Mons et Mons Ladies. Catherine Gélinne. « La Diététique » 🗓 🗺”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *