Burkina – Informatique (2)

Le projet d’équipement informatique du Lycée Yadéga au Burkina Faso dans le cadre d’une coopération avec l’Athénée Royal de Mons.
(2ème partie)

Nous n’avons pas attendu février 2000 pour recevoir les premières nouvelles de nos amis Burkinabè. Voici une lettre bien sympathique du Proviseur du Lycée datée du 26 octobre 1999.


Quelques fax et Email vont alors s’échanger grâce au concours de plusieurs intermédiaires belges, burkinabè et autres entre nos deux membres et leurs « professeurs-élèves »…et le 24 décembre 1999 un Email nous parvient (avec la complicité d’une amie américaine de Patrice Zerbo!) pour nous apprendre que:
tout, à l’exception de la connexion Internet, fonctionne correctement, et que Patrice a déjà encodé 99% des listes du Lycée (vous comprendrez aisément pourquoi plus loin!)
Fort curieusement, pendant ce temps, André et Jacques (nos deux membres) ne recoivent pas de nouvelles du Comité de Coopération de l’Athénée Royal de Mons. Il faut pourtant vérifier que tout se passe réellement bien!
C’est à ce moment qu’intervient un « Joker »! André et Jacques ont un ami suisse, Gilbert Cujean. Tout comme eux il est informaticien et en outre membre à vie d’ESF(Enseignants sans Frontières) Burkina Faso comme son épouse. Il connaît très bien le Burkina et en particulier Ouahigouya où se trouve le Lycée Yadéga. Gilbert Cujean n’a-t-il pas établi la première connexion Internet à Ouahigouya précisément! Et de plus il séjournera au Burkina du 18 janvier au 3 février 2000! André le rencontrera donc à l’aéroport de Bruxelles le 18 janvier au matin…..
…..et voici, recueillies par Email en date du 2 février 2000, ses premières impressions et les premières photos de l’installation informatique au Lycée Yadéga à Ouahigouya…
« Le matin, Patrice Zerbo m’amène au Lycée Yadéga. Il s’agit d’une grande école où il y a plus de 1600 élèves répartis en classes de 69 élèves en moyenne (oui, vous avez bien lu!). On y passe le bac, système français. Le proviseur est comme par hasard à Ouagadougou pour se renseigner sur les possibilités de connexion à Internet. Il n’y a souvent pas besoin de faire quelque chose pour agir, ici! Quelque fois la seule présence suffit à faire bouger la situation…
L’Athénée Royal de Mons en Belgique et surtout mes amis Jadot et Navez ont formé deux profs, collecté du matériel et, semble-t-il, financé une connexion Internet qui met un certain temps à se réaliser. On annonce mon arrivée (mais je n’y suis pour rien!) et le proviseur saute à Ouaga, j’espère bien que ce n’est pas uniquement pour ça!
La salle d’informatique est l’ancienne infirmerie reconvertie. C’est vaste et vide (pas d’armoire, les cartons et autres emballages sont vaguement rangés par terre), mais l’essentiel est là:

  • une table avec un poste multimédia (PC assez puissant, écran 17″, scanner,graveur de CD, imprimante couleur);
  • une autre table avec 4 postes (des anciens IBM) et une imprimante connectable aux ordinateurs par un « switch »;
  • tous les appareils sont équipés de bâches pour les protéger;
  • la fenêtre et la porte sont équipées de vitres pour diminuer l’invasion de la poussière;
  • un climatiseur est installé, mais non opérationnel faute de puissance électrique suffisante; un ventilateur sur pied brasse un peu l’immense volume d’air.

On met les machines en marche. Seule bulle: un clavier IBM ne fonctionne plus. Je suggère la mine d’occasions de ECLA. Tout est en place, je prends quelques photos. Mes amis belges seront content! Patrice me demande tout de même de me renseigner (puisque je connais le ministre!) sur la possibilité qui serait offerte aux lycées de se connecter directement sur le réseau de la DELGI. Ci-fait et par retour d’e-mail, M.Tankoano me répond qu’il serait plus simple que les enseignants passent le voir pour régler ce problème…et voilà!
Je regrette l’absence de mobilier de rangement, insiste sur la propreté,demande que les manuels et autres modes d’emploi soient mis à disposition des utilisateurs. La ligne de téléphone doit aussi être amenée jusqu’ici.
Patrice a profité de la grève des enseignants (qui a retardé d’environ 2 à 3 mois les programmes scolaires!) pour venir s’entraîner et compléter sa formation. Quant à l’avenir, dans un premier temps, il y aura une formation des maîtres, puis certaines options seront introduites pour les élèves. »

Patrice Zerbo près de la station multimédia

Le lendemain, nous recevions ceci:
Voici quelques commentaires et photos supplémentaires:

  • Le climatiseur et le ventilateur. A mon avis, le volume de la pièce est suffisant pour éviter les frais de climatisation. Un ou deux ventilateurs de plafond seraient peut-être utiles. La fenêtre vitrée.
  • La station multimédia bâchée. Il ne faudrait pas que la présence de bâches dispense du nettoyage! J’ai dit qu’il fallait SORTIR la poussière, et pas seulement la déplacer dans la pièce!
  • Deux bâches sont encore précaires. Vont-elles être assorties aux autres? Aux dernières nouvelles, les choses avancent pour Internet.

Je viens de recevoir le message suivant de Patrice:

« Salut Gilbert, J’espère que tu as fait un bon voyage. Le proviseur a déjà rempli hier, les papiers de la connexion à la DELGI.
Nous allons donc patienter avant de toucher Mr Tankaono.
Sur ce, salut à toute votre famille et à bientot.

Patrice Zerbo

On se réjouit de la suite »

Nous attendons maintenant la connexion à Internet. Alors….. à bientôt?

Vers la troisième partie du projet.

Une pensée sur “Burkina – Informatique (2)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *